Sur la photo, on peut observer un grand nombre de ministres des affaires étrangères et d'autres représentants dans une salle de conférence pour une photo de groupe, à l'occasion de la réunion ministérielle de l'Alliance pour le multilatéralisme.
© Thomas Koehler/photothek.net

L’Alliance

Qu’est-ce que l’« Alliance pour le multilatéralisme » ?

L’« Alliance pour le multilatéralisme » lancée par les ministres français et allemand des Affaires étrangères est un réseau informel de pays unis par leur conviction que l’ordre multilatéral fondé sur des règles peut seul garantir la stabilité et la paix internationales et que nos problèmes communs ne peuvent trouver de solution qu’à travers la coopération.

L’Alliance s’attache à restaurer l’engagement mondial en faveur d’une stabilisation de l’ordre international fondé sur des règles, du respect de ses principes et de certains ajustements lorsqu’ils sont nécessaires.

  • Elle entend protéger et préserver les normes, accords et institutions internationaux qui sont soumis à des pressions ou sont menacés,
  • mener une politique plus active dans les domaines où la gouvernance fait défaut et qui font face à de nouveaux enjeux requérant une action collective,
  • et faire progresser les réformes, sans pour autant transiger sur les principes et les valeurs fondamentaux, avec pour objectif de faire en sorte que les institutions multilatérales et l’ordre politique et économique mondial soient plus inclusifs et efficaces afin de produire des résultats tangibles pour les citoyens dans le monde entier.

Nous menons également un dialogue avec les acteurs non étatiques en tant que parties prenantes et partenaires incontournables pour répondre aux enjeux auxquels nous sommes confrontés, qu’il s’agisse de la paix et de la sécurité, du climat, des droits de l’Homme, du développement ou encore de la transformation numérique.

Les Nations unies sont au cœur de l’ordre multilatéral. C’est pourquoi la première semaine de l’Assemblée générale des Nations unies en septembre était une excellente occasion pour réunir l’Alliance.

Participation

L’Alliance soutient un ordre multilatéral universel et efficace. Elle est ouverte à tout État partageant cette approche et s’engage en faveur d’un ordre international fondé sur des règles et de la coopération multilatérale, reposant sur l’état de droit, la Charte des Nations unies et le droit international.

L’Alliance n’est pas une enceinte formelle mais un réseau permettant la constitution de coalitions souples portant sur des thématiques et formées autour de projets et d’objectifs politiques spécifiques. La participation à une initiative spécifique n’entraîne pas automatiquement la participation aux autres initiatives menées dans le cadre de l’Alliance. Quiconque partage l’approche de l’Alliance est invité à la rejoindre.

Principes d’action

L’Alliance s’appuie sur des initiatives concrètes afin d’atteindre ses objectifs et encourage les partenariats orientés vers des résultats.

L’Alliance œuvrera à faire progresser la politique multilatérale dans le plein respect du rôle central des Nations unies, en conformité avec les objectifs et les principes de la Charte des Nations unies et le droit international. Les partenaires qui forment l’Alliance sont déterminés à jouer un rôle moteur dans la préservation, le développement et l’adaptation de l’ordre international fondé sur des règles et sur l’état de droit.

L’Alliance adoptera une approche multipartite et s’adressera à tous les membres de la communauté internationale, aux organisations internationales, aux institutions régionales et aux autres acteurs pertinents, en tant que partenaires essentiels et actifs.

Les participants à l’Alliance poursuivront leur travail en commun en créant et en appuyant des initiatives correspondant aux trois types d’actions énoncées ci-dessus, et organiseront de nouvelles réunions afin de soutenir et d’élargir leurs efforts collectifs.

Multilatéralisme

Dans le domaine de la politique étrangère, le multilatéralisme se définit comme la coopération entre les États pour promouvoir des objectifs communs et équilibrer et réguler des intérêts concurrents. Si les États acceptent de travailler ensemble et de se mettre d’accord sur des règles, c’est parce qu’ils savent qu’au bout du compte ils peuvent tous en tirer le plus grand profit. Une telle coopération requiert un certain nombre de principes et de valeurs partagés par tous. À l’ère de la mondialisation, la plupart des pays de la planète sont interconnectés. Des conflits qui font rage à des milliers de kilomètres de l’Europe peuvent avoir des répercussions directes sur la vie des Européens. Des phénomènes tels que les changements climatiques sont à l’origine de problèmes qui ne s’arrêtent pas aux frontières, c’est pourquoi la coopération multilatérale est aujourd’hui plus importante que jamais.